Covid-19 : des chercheurs mexicains créent un masque nasal pour aller au restaurant

Objectif de ce masque : pouvoir manger et boire tout en se protégeant des infections au Covid-19. Un dispositif qui laisse perplexe.

Comment rouvrir les restaurants et bars malgré la pandémie ? Des chercheurs mexicains ont tenté de mettre au point un masque permettant de manger et boire tout en se protégeant du Covid-19. Ce dispositif, que l’on ne porte que sur le nez, vise à limiter les risques de contagion tout en permettant de boire et de manger.

Comme le montre cette vidéo de présentation, le masque nasal est conçu pour être porté sous un masque classique, que l’on enlève au moment de manger ou de boire. Le nez est ainsi recouvert pour éviter les contaminations, tandis que la bouche est découverte, permettant de boire et de manger.

Une réduction “anecdotique” de la contamination

Un concept qui laisse perplexe Michaël Rochoy, médecin généraliste et cofondateur du site stop-postillons, qui militait dès mars 2020 pour la généralisation du port du masque en population. “Je comprends l’idée qui est de dire qu’il faut mieux une protection que rien du tout, mais avec ce masque nasal la réduction du risque de contamination va être anecdotique. On sait depuis longtemps que le Covid-19 est aéroporté et qu’il se transmet principalement par la bouche”, remarque, perplexe, le médecin généraliste.

Une récente étude de l’institut Pasteur pointe du doigt “le rôle central” des repas dans les contaminations en dehors du foyer. Ce masque nasal n’a pour l’instant fait l’objet d’aucune étude, et aucune date de commercialisation n’a été évoquée par les chercheurs qui l’ont développé. “Ce type de masque ne va pas protéger contre les postillons émis lorsque quelqu’un parle au cours d’un repas par exemple. Or, c’est un moment particulièrement à risque”, relève Michaël Rochoy.

Le risque d’un “faux sentiment de protection”

“Lors d’un repas, il faut mieux enlever son masque à chaque bouchée, et le remettre ensuite plutôt que d’avoir ce masque nasal. Au moins, cela garantit une protection de la bouche, même de manière temporaire”, remarque Michaël Rochoy, qui rappelle que la seule solution pour rouvrir les restaurants de manière sécurisée est de très fortement réduire la circulation du virus.

L’hypothétique commercialisation d’un tel masque pourrait avoir un effet néfaste sur le comportement. “Le risque d’un masque comme celui-ci, plus confortable, c’est qu’il donne un faux sentiment de protection et remplace les gestes barrières plus protecteurs dans d’autres situations. On peut craindre par exemple que des gens préfèrent porter ce masque en dehors des repas plutôt qu’un masque qui couvre le nez et la bouche”. Un espoir mort-né pour les restaurateurs, mais qui a au moins l’avantage d’éviter de porter ce masque au style plutôt douteux.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Source: Covid-19 : des chercheurs mexicains créent un masque nasal pour aller au restaurant